Qu’en est-il de la représentation des femmes et des minorités?

Contactez le Comité des femmes pour la représentation équitable à women@fairvote.ca.

Moins d’un quart des parlementaires du Canada sont des femmes. C’est à peine suffisant pour se classer 54ème dans le monde, tirant largement de l’arrière par rapport à l’Angola, le Bélarus, l’Iraq, le Soudan du Sud et l’Afghanistan. Certains pays réservent un nombre prédéterminé de sièges pour les femmes. Mais ceux qui élisent le plus grand nombre de femmes, sans nombres de sièges pré-établis appliquent le principe de la représentation proportionnelle.

Aussi, même si les minorités visibles sont un segment en pleine croissance de notre société canadienne, elles détiennent peu de sièges. Très peu d’aborigènes occupent un siège au Parlement. Quand les partis ne peuvent présenter qu’un seul candidat par circonscription, ils désignent naturellement celui qu’ils jugent le plus apte à être élu. « Tant qu’il y aura dans l’inconscient collectif des préjugés favorables à l’homme blanc comme étant le meilleur représentant à la Chambre, celui-ci sera surreprésenté. »٭ Quand les partis offriront un éventail de candidats représentant davantage la diversité de la population, chaque électeur et électrice pourra se prononcer à partir d’un plus grand choix de candidats.

* Renwick, Alan, 2011. The Alternative Vote : A Briefing Paper. Political Studies Association, University of Reading, p. 17 (en anglais seulement)

À Propos