Ne donnerions-nous pas ainsi tout notre pouvoir aux partis politiques?

Certaines gens n’aimaient pas la « liste fermée » que le système RPM avait proposée au moment du référendum de 2007 en Ontario parce que les deuxièmes votes des électeurs et électrices auraient été en faveur de partis et non d’individus, résultant en des sièges supplémentaires comblés par des gens provenant de listes élaborées par des membres de partis. Il est tout de même de mise de se rappeler que dans notre système actuel, les candidats des divers partis sont aussi choisis par des membres de partis et non par les 99% de Canadiens et Canadiennes qui ne sont pas membres de partis. Lorsqu’un candidat se présente aux électeurs et électrices de leur comté, il provient réellement d’une liste fermée d’un candidat.Même avec sa liste fermée la RMP offre à chaque Canadien et Canadienne une bien meilleure chance de représentativité que le fait notre présent mode de scrutin. Après une élection, nous aurions plus d’un représentant avec lesquels discuter de nos intérêts, ce qui nous assurerait d’une oreille plus attentive que celle d’un député qui ne craint aucune compétition. En Allemagne, on qualifie ceci de « représentation proportionnelle personnalisée ».

À Propos