Afin de déterminer le meilleur modèle de représentation proportionnelle pour le Canada, tout en respectant la nécessité pour tous les députés de faire face aux électeurs et d’être responsable envers eux, nous appelons les partis fédéraux et leurs candidats à s’engager à:

  1. Mener un processus de consultation qui inclut la participation de citoyens et d’experts multi-partisans immédiatement après la prochaine élection fédérale.
  2. Mettre en œuvre le modèle à temps pour l’élection 2019.

Signer la déclaration

Voir pourquoi Fair Voting est une partie intégrante de la démocratie

David Suzuki

Biologiste

Mes parents sont nés et ont grandi au Canada, mais ils ne pouvaient pas voter jusqu’après la Seconde Guerre Mondiale parce qu’ils étaient d’origine japonaise, donc j’apprécie le droit de vote. J’ai voté à chaque élection fédérale depuis que j’ai atteint l’âge adulte et n’ai jamais voté pour le parti qui a formé le gouvernement. Nous avons désespérément besoin de la représentation proportionnelle afin que la diversité des valeurs et des perspectives puisse être représentée.

Elizabeth May

Députée de Saanich Gulf Islands,
Chef du Parti Vert du Canada

La grande majorité des démocraties modernes utilisent une forme ou une autre de représentation proportionnelle, qui mènent à des taux de participation plus élevés, des niveaux plus élevés de femmes occupant des fonctions politiques, et une plus grande diversité ethnique au sein des parlements. Le système majoritaire uninominal à un tour est un système pervers. Il déchire ce pays.

Thomas Mulcair

Chef du Nouveau Parti démocratique

Dans une démocratie, chaque vote devrait compter. C’est aussi simple que cela. Mais malheureusement, dans notre système obsolète de scrutin majoritaire uninominal à un tour, ce n’est pas le cas. C’est un système qui permet aux partis d’obtenir un contrôle majoritaire avec une minorité de voix – et, par conséquent, les voix de nombreux Canadiens ne sont tout simplement pas entendues. Il pourrait en être autrement. Depuis des décennies, les néo-démocrates se sont battus pour un système de vote équitable et proportionnel. Nous allons continuer à mener le combat pour moderniser notre système électoral – afin que le Parlement reflète enfin votre volonté.

Andrew Weaver

Lauréat du Prix Nobel et membre de l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique

Quand vous avez un système de représentation proportionnelle, vous êtes placé dans une situation où vous devez travailler avec d’autres, et c’est ce que je pense que les électeurs aimeraient voir plus souvent.

Pierre Trudeau

Ex-Premier Ministre du Canada, Leader Post, 1979

[I]l sera encore plus difficile au gouvernement fédéral de prendre la parole au nom de la nation et de former des politiques nationales [à moins que le Canada adopte un système de vote plus proportionnel].

Bob Rae

L'ancien chef par intérim du Parti libéral du Canada

Les Canadiens ont besoin de savoir que leur vote va vraiment compter. Cela implique d’aller plus loin que notre système électoral uninominal à un tour.

Réal Lavergne

Fonctionnaire récemment retraité

« Nous vivons dans une démocratie représentative, donc pour que le processus de vote soit valable, un vote doit être parachevé par une mesure de représentation. Notre système actuel nous déçoit à cet égard. Je ne me souviens pas avoir obtenu quoique que soit en votant. C'est la dure réalité. Cela me fâche, et il n'est pas étonnant que les deux tiers des jeunes ne prennent pas la peine de voter. La RP ne peut peut-être pas résoudre tous nos problèmes, mais elle va donner aux gens une raison de voter. Qu’y-a-t-il de plus fondamental et important que cela pour la santé de notre démocratie? »

Réal Lavergne vit à Ottawa et est un fonctionnaire récemment retraité. Il a fait sa carrière dans le domaine du développement international. Depuis sa retraite, il a commencé à concentrer son énergie sur la question de la réforme électorale au Canada.

Qais Ghanem

Neurologue retraité

« La plupart d'entre nous exercent la démocratie comme membres d'un comité ou d'un groupe, quand nous votons à notre réunion de conseil de condominium, admettons un nouveau membre à notre club de golf, ou décidons de faire la grève. Nous acceptons la décision des 51 % même si nous ne sommes pas d'accord avec elle. Alors pourquoi, quand nous prenons cette décision la plus vitale d'élire des députés, dont les décisions contrôlent nos vies mêmes, acceptons-nous un gouvernement choisi par 39% des électeurs ? »

Qais Ghanem est un neurologue retraité, maintenant auteur de 5 livres, chroniqueur de presse et animateur de radio. Il soutient la démocratie, la justice sociale et les droits humains.

Frances Deverell

Pasteure de l’église unitaire retraitée

« J'ai voté dans des élections fédérales, provinciales et municipales depuis l’âge de 18 ans et n’ai en fait jamais voté pour la personne qui m'a en fin de compte représenté. Récemment, je ne me suis même pas sentie libre de voter pour la personne qui le plus étroitement représente mes opinions. Nous semblons toujours être pris dans le vote stratégique pour voter pour la personne qui causera le moindre mal plutôt que de voter pour construire la sorte de communauté ou le pays que nous voulons. Je suis fatigué d'élections visant le pouvoir absolu pour quelqu'un qui par la suite met en œuvre un certain agenda politique qu'il n’a jamais même mentionné pendant la campagne électorale. Je veux changer la qualité de la conversation en politique.»

Frances Deverell est une pasteure de l’église unitaire retraitée travaillant maintenant comme bénévole dans la communauté. Elle travaille à sensibiliser la population sur l'importance d'agir sur le changement climatique en faisant la transition à l'énergie renouvelable. Elle croit que pour faire des changements fondamentaux comme ceci, nous avons aussi besoin de la réforme électorale.

Sheelah Mclean

>Co-fondatrice de Idle No More et des Défenseurs de la Terre

La grande majorité des Canadiens estime que le gouvernement actuel ne représente pas leurs meilleurs intérêts, et pourtant ils se sont donné un gouvernement majoritaire avec moins de 40% des voix. Avec la spirale grandissante de crises sociales et environnementales à la fois localement et globalement, il est urgent de s’attaquer au scepticisme envers la démocratie, et une bonne façon est de mettre en œuvre la représentation proportionnelle.

Maude Barlow

Présidente nationale du Conseil des Canadiens

Une plus grande égalité entre les citoyens, un commerce plus équitable, la protection de l’environnement, de l’eau et du filet de sécurité sociale du Canada pour les générations à venir- ce sont toutes des questions dont les Canadiens se soucient profondément. La représentation proportionnelle est une clé fondamentale pour la réalisation du progrès. Faire compter chaque vote va nous donner à tous une voix pour façonner l’avenir du Canada.

Nancy Ruth

Sénatrice, Parti conservateur du Canada

La représentation proportionnelle ferait en sorte que mon vote serait compté. C’est essentiel pour le féminisme et la démocratie.

Stéphane Dion

Porte-parole libéral de la réforme démocratique et ancien chef du Parti libéral

Notre système de vote actuel affaibli la cohésion au Canada. Des modifications doivent être apportées aux règles de vote. Ma proposition pour une combinaison de la représentation proportionnelle modérée et du vote préférentiel pourrait changer ces règles de vote pour le mieux.

Patrick Boyer

Q.C., Auteur, avocat, et député progressiste-conservateur (1984-1993)

Pourquoi la théorie d’un gouvernement représentatif ne deviendrait-elle pas une réalité? Des assemblées législatives élues à partir d’un système de représentation proportionnelle peuvent vraiment mettre de l’avant les valeurs prisées par l’ensemble de la population. Et les signes distinctifs d’une démocratie canadienne ainsi renouvelée grâce à un gouvernement représentatif pourraient être l’équilibre, la modération, la diversité, l’inclusion et la maturité.

Craig Scott

Porte-parole de l’opposition officielle en matière de réforme parlementaire et démocratique

Lors de la prochaine élection fédérale, le NPD demandera aux Canadiens d’élire un gouvernement en qui on peut faire confiance pour mener une véritable réforme du système électoral du Canada. Une réforme réelle implique l’introduction d’un élément de représentation proportionnelle d’une manière qui permet au vote de chaque Canadien de compter vraiment. Jusqu’à la prochaine élection, je mènerai une tournée pancanadienne pour aider les Canadiens à mieux comprendre la représentation mixte proportionnelle et pour solliciter leurs vues sur les caractéristiques concrètes qui seront nécessaires à un système de représentation mixte applicable au contexte canadien.

Organisations qui soutiennent la campagne